Santé
Médicaments
Grossesse
Bébé
Psychologie
Nutrition
Beauté
Mode
Forme
Sport
Sexualité
Cuisine
Environnement

   
 
  Médicaments

Médicaments et grossesse

Principes généraux

 
Eviter les médicaments quand on est enceinte

Bien entendu, il est préférable de ne pas prendre de médicaments durant la grossesse. Alors en cas de problème de santé durant cette période, on commencera toujours par des solutions non pharmaceutiques, c’est-à-dire en cas de nausées ou de vomissements : fractionnez les repas, préférez des aliments tels que le riz, les pâtes, éviter les odeurs fortes, etc.

Beaucoup de femmes enceintes ont peur des médicaments. Et pourtant ils sont parfois nécessaires, l’absence de tout traitement pouvant engendrer des risques pour la mère ou pour l’enfant. Le mieux est de toujours vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre un médicament. En plus de ses connaissances personnelles et de son expérience, ce professionnel peut avoir accès à différentes sources d’informations, comme un centre de pharmacovigilance, le centre de référence sur les agents tératogènes (Crat). 


Vous avez de la fièvre,
un rhume

Fièvre et femme enceinte

Les médicaments pour lutter contre ces symptômes sont très couramment employés… mais doivent l’être avec discernement durant la grossesse. En effet, l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont formellement contre-indiqués durant les quatre derniers mois de la grossesse, même les gels antalgiques contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Lisez les notices et la composition des médicaments... même si les noms des produits vous paraissent parfois un peu barbares.

Par voie orale, des médicaments contre le rhume contenant des molécules diminuant le calibre des vaisseaux (vasoconstricteurs) – comme la phényléphrine ou la pseudoéphédrine – sont déconseillés chez les femmes enceintes. Les suppositoires avec du bismuth sont aussi à éviter.  

Par voie nasale, les produits contenant de l’éphédrine ou de la phényléphrine doivent être utilisés sur un temps court, sans dépasser les posologies. On déconseille d’utiliser le spray nasal contenant de l’azélastine (antihistaminique). 

Notre conseil : le paracétamol, et en cas de rhume, commencez par vous moucher régulièrement, et utilisez du sérum physiologique pour vous nettoyer le nez.

Vous toussez

La toux de la femme enceinte

Ce symptôme peut être particulièrement gênant surtout lors des dernières semaines de grossesse. Les antitussifs avec des opiacés légers (contenant de la codéine ou du dextrométhorphane) peuvent être pris sans dépasser les doses prescrites. Ils sont en revanche déconseillés quelques jours avant l’accouchement en raison d’un risque d’effet sédatif pour l’enfant. Ces antitussifs sont indiqués en cas de réel nécessité (toux sèche invalidante, fatigante…). Il faut éviter les médicaments associant plusieurs produits (principes actifs).

Vous avez des nausées

Nausées de la femme enceinte : remèdes

Il est d’abord recommandé d’appliquer certains conseils (manger moins mais plus souvent, éviter les odeurs fortes, et faire soi-même la cuisine…). Si c’est insuffisant, le Crat recommande de prendre du doxylamine (Donormyl®), un antihistaminique, même s’il n’a pas officiellement cette indication en France. Un autre médicaments (à base de métoclopramide) peut être prescrit en cas de vomissements

Vous êtes constipée

Lire la suite ► 
Constipation de la femme enceinte

On conseille de commencer par des règles de diététique simples (boire suffisamment, préférer les aliments contenant des fibres, du pain au son…) et d’éviter la sédentarité. Vous pourrez prendre des produits pharmaceutiques à base de son ou de mucilage (substance végétale qui gonfle en s’hydratant). Un laxatif lubrifiant à base d’huile de paraffine peut être utilisé durant quelques jours. Parmi les médicaments, il faut proscrire ceux associant plusieurs substances (principes actifs).

Attention aux tisanes laxatives, certaines (contenant des composés anthracéniques) risqueraient de favoriser des contractions utérines. D’après le Crat : Le mannitol (Manicol®) et le pentaérythritol (Auxytrans®, Hydrafuca®) sont déconseillés, car mal connus chez la femme enceinte.

LOGIN
 
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Publicité
 
EXTRAS
 
Forum: Je veux arreter la cigarette...
LES DIFFERENTES SPECIALITES
 
Biologie médicale( Labos d'analyses)
Cardiologie et maladies vasculaires
Dermatologie et vénérologie
Endocrinologie et métabolismes
Génétique médicale
Gastro-entérologie et hépatologie
Gynécologie médicale
Hématologie : hématologie maladies du sang ou hématologie onco-hématologie
Médecine générale
Médecine du travail
Médecine physique et de réadaptation
Médecine interne
Médecine nucléaire
Néphrologie
Neurologie
Oncologie médicale
Oncologie radiothérapique ou Radiothérapie
Ophtalmologie
Pédiatrie
Pneumologie
Psychiatrie
Rhumatologie
Radiodiagnostic et Imagerie médicale
Stomatologie et Chirurgie maxillofaciale

Allergologie
Andrologie

Gériatrie
Infectiologie
Médecine d'urgence
Médecine nutritionnelle
A suivre...
 
MFM, Le futur, votre futur...
MFM, le site qui répond à vos attentes. Entièrement gratuit!
Du nouveau au Sénégal!
 
Vos RV médicaux en quelques clics!
C'est simple et gratuit.
S'inscrire pour plus d'informations.
 
52650 visiteurs (114825 hits)
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=